Share:
Marketbeat Logistique france (hero banner) Marketbeat Logistique France (hero banner)

études & analyses

Immobilier Logistique en France : Point marché

Les points Marché « Marketbeat Logistique » analysent l'activité du marché des entrepôts en France, en tenant compte de l'offre, de la demande placée et des transactions sur les marchés et les sous-marchés.

Voir la dernière publication

◖dernière publication Janvier 2021◗

Ce qu'il faut retenir :

Locatif résilient, investissement élevé, classe d'actifs préservée

  • L’immobilier logistique termine l’année sur le score particulièrement encourageant de 3,1 millions de m² placés. En recul de seulement 7% en un an, un tel volume d’activité - au delà des 2,9 millions de m² décennaux - aurait été considéré comme impensable à la fin de l’été.
  • Après un début d’année très axé sur les marchés dits « secondaires », l’activité s’est recentrée au fil des trimestres sur le corridor logistique, à l’origine de plus de 60% de demande placée en 2020. En fait, les évolutions de la demande placée ont été antinomiques entre dorsale (+18%) et hors dorsale (-30%), mais également entre chargeurs (-30%) et logisticiens (+26%).

  • L’accélération crescendo de l’activité en fin d’année a permis à l’Île-de-France de rattraper son retard (-4%) tandis que Lyon (355 000 m²) et Marseille (340 000 m²) ont terminé sur des records inédits depuis près de 10 ans.
  • Les formats d’entreposage XXL ont représenté près de 20% de la demande placée globale, à travers 7 opérations dont 3 culminent en termes de taille, comme MOBIVIA à Meung-sur-Loire (103 000 m²), SAMADA à Moissy-Cramayel (99 500 m²) et KATOEN NATIE à Saint-Martin-de-Crau (82 000 m²).
  • Après la période d’incertitudes d’Avril/Mai, le regain de la demande placée a également confirmé les niveaux de valeur locative sur l’ensemble des marchés, et même des progressions en Île-de-France (58 €/m²/an) et à Lyon (52 €/m²/an).
  • L’offre immédiate d’entrepôts (2,9 millions de m² début Janvier 2021) a peu progressé (+4,5%) et traduit des évolutions antagonistes entre dorsale (-10%) et hors dorsale (+22%).
  • L’investissement en immobilier logistique termine l’année sur un volume de 3,4 milliards d’euros d’engagements - dans le top 3 de la décennie - dans un environnement de marché qui place les actifs logistiques parmi les acquisitions les plus porteuses de valeur ajoutée. Comme pour les 3 années précédentes, les acquisitions de grande taille ont joué un rôle déterminant, dans un contexte d’intense concurrence pour les actifs Core et Core+.

 Téléchargez le rapport complet : MARKETBEAT LOGISTIQUE T4 2020


Immobilier Logistique
En France, nous proposons à nos clients investisseurs, promoteurs et du secteur public, des services de conseil à la location spécialisés en immobilier industriel et logistique.
En savoir plus

Vous recherchez une Étude en particulier ?

Prenez contact avec nos équipes pour vous la procurer.