Share: Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn I recommend visiting cushmanwakefield.com to read:%0A%0A {0} %0A%0A {1}

Marché de l’investissement en France au 1er semestre 2020

21/07/2020

Ce qu’il faut retenir :

  • Malgré une prime de risque immobilière toujours attractive, la période de confinement et les incertitudes économiques liées à la crise sanitaire ont ralenti la cadence des investissements en immobilier d’entreprise au 2ème trimestre.
  • Porté par un 1er trimestre d’exception, le bilan à mi-année de 11,4 milliards investis demeure positif avec une baisse de seulement 16% d’une année sur l’autre.
  • Les transactions supérieures à 200 millions d’euros se sont raréfiées au 2ème trimestre.
  • L’augmentation du compartiment logistique-industriel de 16% à fin 2019, à 21% ce semestre, souligne l’appétence des investisseurs pour cette classe d’actif.
  • L’activité des assureurs (3,4 milliards d’euros) sur le segment des grandes transactions leur permet de talonner les fonds d’investissement (3,7 milliards d’euros) en termes de montant engagés au 1er semestre 2020.

Avec 4 milliards d’euros investis au 2ème trimestre, le bilan à mi-année demeure néanmoins positif, en baisse de seulement 16% d’une année sur l’autre mais en hausse de 34% en comparaison à la moyenne décennale.

Magali MartonDirectrice Etude & Recherche France de Cushman & Wakefield de temporiser :« Fort d’une prime de risque toujours très attractive et d’une volatilité maîtrisée, l’immobilier devrait malgré la crise, conserver une place de choix dans l’allocation d’actif des investisseurs institutionnels. Nous anticipons donc un atterrissage à fin d’année à près de 22 milliards d’euros.»

Avec 2,1 milliards d’euros investis depuis le début de l’année, le segment logistique a doublé son niveau d’engagement d’une année sur l’autre et devance d’une courte tête les commerces (1,9 milliard d’euros). Depuis le début de l’année, la multiplication des acquisitions de très grands volumes témoigne de la confiance des investisseurs dans les futurs besoins d’entreposages, et de leur capacité à se positionner sur des portefeuilles d’envergure leur assurant un maillage territorial optimal. Les commerces ont quant à eux, bénéficié ce trimestre d’une transaction majeure initiée de longue date : la cession des parts d’un portefeuille de 5 centres commerciaux UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD (Acquéreurs : CREDIT AGRICOLE ASSURANCES / LA FRANCAISE).

Côté bureaux, le Quartier central des affaires (505 millions d’euros investis au 2ème trimestre) et la première couronne (625 millions d’euros) ont su tirer leur épingle du jeu ce trimestre. Il faudra toutefois attendre le 2nd semestre pour percevoir les premières stratégies géographiques post-COVID.

A l’origine de plusieurs transactions d’un montant unitaire supérieur à 100 millions d’euros, les assureurs ont d’ores et déjà engagé plus de 3,4 milliards d’euros. A 30%, leur poids dans le volume total a considérablement augmenté (17% observés sur les 5 dernières années). Ils talonnent les fonds d’investissement (3,7 milliards d’euros) et devancent les véhicules de la pierre papier (2,2 milliards d’euros).Malgré l’absence remarquée des acteurs asiatiques, les montants engagés par les investisseurs étrangers restent conséquents (47%) et traduisent leur intérêt pour le marché hexagonal.

Nils Vinck, Head of Capital Markets Groupe, conclut :« Les répercussions de la crise sur les entreprises et par conséquent le marché locatif demeurent le principal questionnement du moment. Ainsiau cours des prochains mois, les évolutions des taux de vacance, des valeurs locatives et des indices d’indexation de loyers seront déterminantes pour les anticipations de taux. Les opérations en cours de marketing permettent d’avoir une meilleure lecture du marché qui se fracture assez fortement en fonction du profil d’investissement (Core, Core +, Value-added), des localisations et des volumes…Dans ce contexte, certains actifs démontrent une très bonne résilience alors que d’autres souffrent d’un manque d’appétence et/ou de pricing dégradés  »

 

CONTACTS MEDIA :

Bérénice DENIS-BOUCHET
Communication Manager
Cushman & Wakefield France
Tel +33 (0)6 09 84 55 72
berenice.denis-bouchet@cushwake.com 

Valérie COURBIER
Directrice Communication & Marketing
Cushman & Wakefield France
Tel + 33 6 16 74 30 05
Valerie.courbier@cushwake.com
 
Cushman & Wakefield utilise des cookies afin d'analyser le trafic Web et d'offrir à ses clients une expérience de navigation optimale. Fermez cette fenêtre de dialogue pour confirmer votre consentement, ou rendez-vous sur cette page pour en savoir plus :
Information sur les cookies
 
MORE OPTIONS
Accepter et fermer
These cookies ensure that our website performs as expected,for example website traffic load is balanced across our servers to prevent our website from crashing during particularly high usage.
These cookies allow our website to remember choices you make (such as your user name, language or the region you are in) and provide enhanced features. These cookies do not gather any information about you that could be used for advertising or remember where you have been on the internet.
These cookies allow us to work with our marketing partners to understand which ads or links you have clicked on before arriving on our website or to help us make our advertising more relevant to you.
Agree All
Reject All
Save settings