Share: Share on Facebook Share on Twitter Share on LinkedIn I recommend visiting cushmanwakefield.com to read:%0A%0A {0} %0A%0A {1}
Développement Immobilier Logistique - Communes primo-logistiques Développement Immobilier Logistique - Communes primo-logistiques

développement immobilier logistique : l'émergence de nouvelles communes primo-logistiques (Partie 1)


A lire dans cet article :

Qui ne s’est jamais demandé, entendant parler d’une transaction en immobilier logistique : mais où se situe cette commune au nom peu usuel ? Cette question en suggère une autre : l’immobilier logistique se densifie-t-il autour de ses points d’ancrages existants, ou s’éloigne-t-il toujours plus loin des grands centres urbains ?


La spatialisation des entrepôts logistiques par rapport à leurs cibles prioritaires, les métropoles et leurs bassins de consommation et d’emploi constitue un enjeu majeur pour l’efficacité des supply chains. Entre la zone d’implantation idéale - le barycentre - et la réalité, il y a souvent tout un monde, contraint par les politiques d’urbanisme, les réglementations et l’offre. Au cours des derniers décennies, l’immobilier d’entreposage s’est vu repoussé toujours plus loin des grands centres urbains, sur des territoires parfois peu ou pas du tout dotés d’entrepôts.

La démarche a consisté - au moins à partir des années 90 - à structurer de grands hubs logistiques en périphérie des villes pour y regrouper les fonctions d’entreposage. L’activité transactionnelle des 10 dernières années confirme-t-elle cette tendance à l’éloignement ?

Décomposons cette interrogation en 2 questions simples :

  1. Observe-t-on un plus grand nombre de communes nouvellement couvertes par des entrepôts logistiques ?
  2. Ces bâtiments sont-ils situés plus loin ou plus proches des grands centres urbains qu’ils desservent ?

☆ Bon à savoir ☆ 
Depuis plusieurs années, le nombre de communes nouvellement impliquées dans des développements d’entrepôts neufs semble augmenter. Ces communes n’ont encore jamais été observées dans l’activité transactionnelle des 15 dernières années. Il s’agit le plus souvent de villes dotées d’une faible couverture logistique, objet pour la première fois d’une transaction de taille significative (clé-en-main, compte propre ou location « classique » de plus de 10 000 m²).


Hausse du nombre de communes nouvellement couvertes par des entrepôts logistiques ?

Nous avons d’abord isolé les communes objets d’une opération neuve de plus de 10 000 m² au cours des 15 dernières années. Deux séquences temporelles de 5 années chacune (2011 à 2015 versus 2016 à 2020) constituent la décennie écoulée.

Le graphique du nombre d’opérations nouvelles par commune, que nous qualifierons de ville « primo-logistique » confirme cette tendance. Au cours des 5 dernières années (2016-2020), on dénombre 141 communes « primo-logistiques », contre 74 de 2011 à 2015.

Depuis 5 ans, les implantations d’entrepôts neufs impliquant des communes « nouvelles » dans la logistique ont donc été près de deux fois plus nombreuses qu’au cours des 5 années précédentes. Ce phénomène correspond d’ailleurs à une accélération de la demande placée en immobilier logistique observée à partir de 2016.

En un mot, les communes nouvellement couvertes par des entrepôts logistiques sont significativement plus nombreuses que par le passé et leur demande placée a nettement augmenté. L’immobilier logistique s’étend à un nombre croissant de territoires.

Des dynamiques de développement distinctes selon les secteurs géographiques ?

Où sont positionnés ces entrepôts ? A quelle dynamique spatiale correspondent ces constructions neuves intervenues au sein de communes jusqu’alors non couvertes (ou très peu) par de l’immobilier logistique ? Cette dynamique de développement de nouveaux bâtiments répond-elle à une logique de rapprochement ou d’éloignement des centres métropolitains ?

Pour répondre à cette question, nous avons :

  • géocodé à l’adresse l’ensemble des transactions logistiques depuis 2006 ;
  • mesuré la distance qui sépare ces bâtiments par rapport au centre de leur métropole de rattachement (grande métropole la plus proche)

☆ Bon à savoir ☆ 
Certaines de ces communes peuvent être considérées comme appartenant à des marchés « diffus » (loin d’un centre urbain dominant) dont il serait arbitraire - voire impossible - de décider à quelle métropole l’opération se rattache. Nous avons exclu ces cas particuliers pour gagner en lisibilité dans notre analyse.


Première observation, la concentration des communes « primo-logistiques » est plus importante au Nord de la France qu’au Sud (schématiquement délimité par la Loire). Ces communes « primo-logistiques » sont peu nombreuses autour de Lyon, Toulouse, Marseille, suggérant que les nouveaux développements d’entrepôts ne nécessitent - ou ne permettent - pas de prendre position sur de nouvelles communes.

Deuxième observation, la distance à la métropole de rattachement a diminué à l’échelle nationale, passant d’un peu plus de 32 km entre 2011 et 2015 à moins de 30 km entre 2016 et 2020. Il s’agit là d’un constat contre-intuitif, étant communément admis que les constructions d’entrepôts tendent à s’écarter toujours plus loin des centres urbains et que l’offre dans le parc des entrepôts existants se raréfie à mesure que l’on s’en rapproche.

Les situations sont en fait très différentes selon les marchés considérés, voire complètement antinomiques. Si l’on se focalise sur les 2 marchés dotés du plus grand nombre de communes « primo-logistiques » on observe :

  • Une dynamique de rapprochement dans l’agglomération Parisienne ;
  • Un éloignement pour Lille, avec un déport vers Arras et Cambrai (qui rapproche d’ailleurs de Paris) ;

Ces deux marchés, théâtre d’un grand nombre de transactions sur des communes « primo-logistiques » sont interdépendants. L’étirement au Sud de Lille permet d’approcher Paris sans perdre le contact avec le marché lillois, à la faveur d’une politique volontariste vis-à-vis de la logistique. L’éloignement au Nord de Paris (Creil, Compiègne, Soissons) s’est vu, quant à lui, compensé par des implantations très proches du centre de la capitale (intra-A86)

Conclusion


Le nombre de communes « primo-logistiques » s’est significativement accru au cours des 5 dernières années. Bien qu’à l’échelle nationale ces implantations traduisent un rapprochement des centres métropolitains, les dynamiques sont très différentes selon les marchés considérés.

Plusieurs interprétations justifiant l’implantation au sein de communes peu couvertes par des entrepôts logistiques sont possibles.

La plus évidente consiste à se dire que le manque de disponibilités foncières suffisantes au sein de hubs logistiques existants conduit à « déborder » sur des communes jusqu’alors peu couvertes par des entrepôts logistiques.

La pression foncière (forte ou faible) et les politiques d’urbanisme déterminent ensuite le sens de cette implantation ( rapprochement ou éloignement du centre métropolitain dominant).

Pour certains marchés (Sud de la Loire notamment), cette interprétation repose néanmoins sur un nombre d’opérations trop faible pour tirer des conclusions définitives pérennes. La question des distances d’implantations mérite donc d’être étendue l’ensemble des développements neufs observés depuis 10 ans. Ce sera l’objet du prochain article.

Articles associés

Relocalisation industrielle, réindustrialisation et besoins logistiques
Article • Logistics

Relocalisation industrielle : quels besoins en immobilier logistique ?

Quels besoins d'entreposage pourraient susciter la réindustrialisation ou la relocalisation d'unités de production sur le territoire national ? Eléments de réponse.

22/11/2021
Développement Immobilier Logistique - Communes primo-logistiques
Article • Logistics

Développement immobilier logistique : de nouvelles communes primo-logistiques

Nos observations sur l'émergence de nouvelles communes primo-logistiques : l’immobilier logistique se densifie-t-il autour de ses points d’ancrages existants, ou s’éloigne-t-il toujours plus loin des grands centres urbains ?

12/11/2021
Immobilier logistique - Artificialisation des sols
Article • Logistics

Lutte contre l'artificialisation des sols : quels effets sur le marché logistique ?

Réflexions sur les effets possibles d'un durcissement des réglementations contre l’artificialisation des sols sur l'immobilier logistique

22/10/2021
Rue Sainte-Catherine, Bordeaux, France
Insights • Economy

Covid-19 : Actualités économiques et du secteur Immobilier d'entreprise

Actualités de la crise sanitaire Covid-19, analyse des impacts sur le secteur de l'immobilier d'entreprise et plus globalement sur le plan économique en France.

Patricia Vevaud • 24/08/2021
052021RTWActiveRecoveryDA03WebCardnew
Insights • Workplace

Leading an Active Recovery to Build the Best Workplace Experience

Leading an Active Recovery shows how an Agile approach can engage the C-suite in real estate decisions that balance the codependent – and often contradictory – needs for efficiency, effectiveness and engagement.
Despina Katsikakis • 10/06/2021
10 tendances clé et impacts en immobilier d'entreprise
Insights • Workplace

10 tendances-clé et impact en immobilier d'entreprise

Difficile de résumer de façon synthétique et inspirante toutes les complexités, les changements, les défis et les surprises de l’année 2020. Cependant, notre équipe a bien analysé, tout au long de l'année, les grandes tendances et les principaux enseignements pour le secteur de l'immobilier.
02/06/2021
Part 3 Workplace Ecosystems (image)
Research • Workplace

Les écosystèmes de travail de demain

Dans cette étude, nous examinons l'avenir du Bureau dans un monde post-COVID-19 en explorant les réactions des investisseurs, des entreprises et des promoteurs, et nous analysons les taux historiques de progression du télétravail.
21/12/2020
Paris
Insights • Retail

Le Marché des Commerces de Luxe - Retail

Marché français des commerces de luxe : une année 2019 qui s’annonce de bon augure. Avec une croissance de +2% en un an, le marché mondial du luxe a été porté par le dynamisme des segments de la gastronomie et des articles personnels de luxe (260 milliards d’euros de dépenses en 2018).
Patricia Vevaud • 13/05/2019
Gare du Nord, Paris
Research • Retail

Les Commerces en Gare - Travel Retail

Les commerces en gare ont le vent en poupe - Cushman & Wakefield dresse le panorama de l’un des secteurs les plus actifs du travel retail : les commerces en gare.
Patricia Vevaud • 08/10/2018

Besoin de conseils ?

Vous désirez être conseillé pour créer un concept d’aménagement de bureau sur-mesure ? Ou bien avez-vous déjà un projet en tête et vous désirez le concrétiser avec Cushman & Wakefield ?
Cushman & Wakefield utilise des cookies afin d'analyser le trafic Web et d'offrir à ses clients une expérience de navigation optimale. Fermez cette fenêtre de dialogue pour confirmer votre consentement, ou rendez-vous sur cette page pour en savoir plus :
Information sur les cookies
 
Accepter et fermer
Save settings