Share:

Impact Covid-19 secteur Immobilier d'Entreprise France

Magali Marton • 25/11/2020

Emmanuel Macron, Président de la République Française doit s’exprimer demain (24 Novembre) à 20 heures au sujet d’ une « trajectoire » d’allégement du confinement instauré le 30 Octobre dernier pour endiguer la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19.

L’hypothèse d’un déconfinement semble être d’emblée écartée, il s’agit plutôt pour le gouvernement d’adapter les mesures prises en particulier quant à la réouverture des commerces non essentiels et à la limitation des déplacements des individues (1 heure par jour dans un rayon de 1 km sauf exception).

Cet assouplissement devrait se réaliser en plusieurs étapes avec une 1ère étape autour du 1er décembre, un autre avant Noël et un troisième à partir de janvier 2021, à mesure que la situation sanitaire s’améliore.

Parmi les mesures les plus attendues figure donc la réouverture des commerces dits « non essentiels » (sans doute le week-end du 28 novembre), après la négociation d’un protocole sanitaire renforcé et le décalage au 4 décembre de l’opération promotionnelle du Black Friday.

Les bars et restaurants ne devraient pas rouvrir maintenant.

Une autre certitude concerne le télétravail qui s’appliquera à 100 % à chaque fois que c’est possible jusqu’à la fin de l’année pour limiter la circulation du virus. Des discussions vont être ouvertes avec les partenaires sociaux pour savoir s’il faut aménager les rythmes de télétravail à partir de la rentrée c’est-à-dire à partir de janvier 2021. 

 


6 Juillet

 

Le 2ème tour des élections municipales réalisé dimanche 28 Juin a porté au pouvoir de quelques grandes villes en France des élus du parti écologiste. Dans la foulée de cette élection, le Premier Ministre a donné sa démission et un nouveau Premier Ministre – Jean Castex – a été nommé vendredi 3 Juillet. Son gouvernement est encore en phase de constitution et devrait être connu dans la journée de lundi (6 juillet). En tête des priorités l’emploi et surtout celui du personnel de santé avec le « Ségur de la santé », avant de renouer le dialogue avec les partenaires sociaux sur les retraites, l’assurance-chômage, puis la dépendance. Le Premier Ministre annonce donc « un nouvel agenda social » sans oublier l’écologie qui « n’est pas une option ».  La tâche sera ardue ; le ministère de l’Action et des Comptes publics a publié ses premières prévisions en vue d’établir le budget 2021. Elles prévoient une reprise de l’activité de 8 % l’an prochain, hors effets du futur plan de relance. Le déficit est attendu à –5,5 %, avant les futures mesures de la rentrée, et la dette à 117,5 % du PIB.